Du jûjutsu au karaté

     Parmi les fondateurs des quatre principales écoles de karaté, Hironori Ôtsuka (1892-1982) est le seul à ne pas être originaire d’Okinawa. Il naît en 1892 dans une famille de médecins à Ibaraki, près de Tokyo. Sa mère descendait d’une famille de guerriers. Il est initié très tôt, vers l’age de cinq ans au sabre et au jûjutsu, dans le cadre familial. Et c’est au moment où il entre au lycée, à l’age de treize ans que commence son véritable entraînement. Il est admis dans le dojo fameux de T.Nakayama où il s’entraîne au sabre et surtout au jûjutsu de l’école Yôshin-ryu. Il poursuivra cet entraînement avec assiduité durant cinq années. Il quitte le dojo lorsqu’il entre à l’Université Waseda à Tokyo en 1910. Pendant les quatre ans de ses étude universitaires à Tokyo, il suit successivement l’entraînement des principaux dojos de jûjutsu de la capitale.

     A son retour du service militaire, à 24 ans, il commence à travailler dans une banque, et continue le jûjutsu dans un dojo de l’école Yôshin-ryû, celui de M.Kanaya, kyôshi (maître de deuxième rang du Butokukaï) qui est en même temps maître de judo et pratique une médecine traditionnelle : soins des fractures et articulations. Au bout de deux ans, H.Ôtsuka reçoit son diplôme de médecine traditionnelle et un an plus tard quitte la banque pour exercer la médecine, afin de pratiquer intensément le budo. En 1920, à vingt-huit ans, il reçoit le diplôme de l’école Yôshin-ryû.

     C’est en 1922 qu’il entend parler par son ami Itô d’un art martial: le Ryûkyû-karaté-jutsu. Itô était 5e dan de judo, élève de J.Kanô. Il lui raconte que J.Kanô a invité dans son dojo, pour une démonstration, un homme venu d’Okinawa nommé Funakoshi. Ôtsuka, confiant dans le jugement de J.Kanô, décide de rendre visite à Funakoshi. C’est au bout de dix-sept ans de pratique intensive du jûjutsu qu’il aborde le karaté en pensant y trouver des éléments complémentaires pour sa progression en jujutsu.

Sources : Histoire du Karaté par K.TOKITSU.

Les commentaires sont fermés.